[Review] Art3f Bruxelles 2e Edition

C’est une première pour moi mais la seconde initiative qui se déroule sur Bruxelles. Après avoir écumé les villes : Paris, Toulouse, Lyon, Nantes, Metz, Cannes, Nice, Reims, Bordeaux et Mulhouse, les voilà débarqué à Bruxelles pour terminer l’année au Luxembourg !

Aves les autres salons très connus comme Art Up ou les Affordable Art Fair, je n’avais pas encore eu l’occasion de fouler les allées de Art3f, l’un des salons qui se balade partout … mais jamais sur Lille. Pourtant à l’affût j’avais du louper la 1ere édition du salon, peut être qu’à l’époque j’avais déjà bouclé mon week end et impossible d’y assister. Mais c’est donc réparé !

Art3f Bruxelles #2

Première pour moi aussi : Le salon ne se déroule pas sur Tour&Taxi, l’un de lieu les plus prisé pour les expositions à Bruxelles mais d’un accès vraiment catastrophique… Cette fois ci, c’est au Brussels Expo que tout se passe, Situé en face de l’Atomium, j’ai été surpris par la facilité d’accès et pour se garer un vendredi soir (coup de chance ?) …

Nous avions 3h devant nous,  Autant vous dire qu’il ne fallait pas trop traîner ! Et oui, si on veut « bâcler » ou se balader sans arrêter, vous ferez sans doute le tour en 1h … Mais si vous commencez à vous arrêter aux stands, à discuter avec les artistes, comprendre leur technique, leurs impressions, parler de voyage, des inspirations, s’intéresser à leurs oeuvres, 3h passent vite ! J’ai même du faire l’impasse sur le stand de Burger, c’est dire !

Mais sur ce salon, je me nourri visuellement, remontant l’allée principale après 2 arrêts aux stands, à peine 30m parcouru en 30min … mais ça en vaut la peine ! Le premier, celui du photographe David Law. Et vous dire, moi même photographe et passionné d’art, je ne vois jamais l’intérêt de photographier les oeuvres d’un photographe, sauf exception, dont David Law fera parti désormais ! Je ne sais pourquoi mais ces poupées photographiée avec bokeh sur un fond de ville américain ou japonais m’ont tout de suite accroché ! Comme j’expliquai à l’artiste, après avoir capturé mon cliché qui démarrait le « reportage », celui ci s’est alors amusé à me prendre en photo, pendant que je prenais en photo ses photos … L’inception était bouclé !

David Law

Second arrêt pour découvrir l’artiste Breton « Lenec » et ses sérigraphies, ses peintures et techniques mixtes mélangeant des sérigraphies sur peintures. L’univers noir et blanc sur bois est marqué par une inspiration des éléments portuaire, l’artiste vivant à proximité d’un port commercial. il souligne également la folie de la surconsommation, en plein week end d’après Black Friday, on est forcément frappé par la réalité !

Lenec

On y retrouvera forcément des noms connus … Le fameux C215, Oak Oak et ses oeuvres toujours pleines d’action comme Hulk ou Astro le petit robot qui « cassent » le cadre, comme on casserai les codes de l’art. D’autres oeuvres que j’ai pu découvrir également lors des précédents salons. Mais là ou se démarque Art3f en comparant aux autres salons, c’est que sur Art3f se mêlent à la fois les galeries mais aussi les stands d’artistes eux même, et ça, c’est une première pour moi ! En général, les salons sont plutôt soit l’un soit l’autre mais rarement les 2 ensembles. Et l’initiative est tout de même bien accueilli !

Roman Klonek & Oak Oak

Sur place, je reconnais le stand de Zed, ce petit personnage sympathique découpé au laser dans une plaque PVC, métal est alors moulé par son créateur, adoptant des positions naturelles ou rigolote, le tout à des prix accessibles. L’intérêt aussi du salon est de pouvoir aider ces artistes mais surtout de se faire plaisir avec une pièce unique ou limitée. Un truc que vous ne retrouverez sans doute pas chez vos amis ou au bureau comme un cadre Ikea … D’ailleurs des cadres désormais il en fait et c’est très réussi. Ce côté « personnage qui sort du cadre » est vraiment fantastique.

Zed

Mon second coup de coeur pour le salon, je le dois à Romuald Daniel, ce génie de la céramique « Raku » issue de la tradition Japonaise qui consistait à l’époque à réaliser des bols dans ce style de cuisson « confortable » lui donnant cet aspect craquelé. Romuald a bien compris la technique et offre des sculptures sublimes qui représentent l’Asie : Des marcheurs et porteurs Vietnamien mais aussi des femmes dans leurs tenues traditionnelles chinoises ou de magnifiques Geishas Japonaises.  Autant vous dire, nous avons échangé au moins une heure avec l’artiste ! Cela nous a permis de voir que ce dernier a été repéré par la Galerie Nicole Gogat et travaille en collaboration depuis février … Comme quoi, on ne s’est pas trompé 🙂

Romuald Daniel

Enfin nous arrivons au stand de Toto ! Enfin … du moins sa tête dont David Ferreira a le secret pour le mettre en toile. Impossible de rater ces couleurs acidulés visible de par les 4 allées. Malgré un dessin enfantin, les couleurs et variations attirent l’oeil et le petit clin d’oeil de l’artiste pour les choses de la vie, d’ailleurs je le rejoins sur la partie nourriture car David réalise à la fois un tableau à l’honneur du Burger et de l’Ananas, ca tombe bien, j’adore les 2 🙂 On note aussi sa particularité qui fait de toto la tête de cancre et ses exploits mathématique pour qui, 1 +1 ne font quinze ! Une seconde signature de l’artiste.

David Ferreira

L’heure est à l’au revoir, le salon ferme ses portes à 23h, le temps de retourner à notre premier amour et de choisir 2 photographie de David Law découverte au début du salon : Notre premier coup de coeur ! Heureusement l’artiste remballe mais est encore présent, de quoi régler la note et emporter nos souvenirs. Les poupées dormirons avec nous, dans la déco « Japonaise » de notre chambre. Derrière cette pluie batante, en compagnie de toute la troupe d’artistes prête à retourner à l’Hotel, nous reprenons la route pour la métropole à 1h15 de route avec toujours le souvenir de nos échanges, nos photos et la liste des potentiels achats futurs qui s’allonge 🙂

Au plaisir d’y retourner l’an prochain !

Salons Art3f : www.art3f.fr



Laisser un commentaire