L’art d’exposer … sans exploser

Ce qui est fascinant au premier abord c’est qu’une arme à feu est tout de même une machine à la fois complexe et pourtant si basique, une espèce d’œuvre d’art qui inspire les porteurs par la puissance qu’elle lui confère. L’homme cherche à détruire les uns mais également à se défendre des autres, c’est sa nature.

Moi ce qui m’intéresse dans cette œuvre de Michael Murphy c’est le décalage entre l’objet qu’on reproduit à l’aide d’un autre. Ici ce qui est « amusant » c’est de faire peur avec une arme dangereuse qui, en fait, est réalisé à l’aide de balle de ping pong peinte totalement inoffensive. Pres-qu’une illusion, une façon de dire que : ce que vous voyez n’est pas toujours forcément mauvais, surtout au 1er coup d’œil !

ping-pong-ball-gun-1

Et l’artiste l’explique son œuvre de la même manière en prenant en compte que les Américain sont assez fétichistes des armes à feu mais représenté ici par des balles noires, synonyme d’un vote contre. Michael présente ainsi la chose sous un angle intéressant et une signification claire contre la culture de l’arme à feu.